Le tribunal de police n’a rien retiré des versions d’irrigation servies par les défendeurs. Trois anciens joueurs du club amateur sont condamnés à des peines de prison avec sursis et sont expulsés vers leur pays d’origine. La défense fera appel

Publié le jeudi 15 avril 2021 à 21 h 00

Modifié le jeudi 15 avril 2021 à 21 h 00

Les accusations des trois footballeurs dimanche, accusés d’avoir battu un arbitre qui a eu la malchance d’obtenir son carton rouge, n’ont pas convaincu le tribunal de police. Tous ont été reconnus coupables de voies de fait pour avoir frappé et pourchassé leur victime, tandis que d’autres ont tenté en vain d’intervenir. « Les terrains de sport ne deviennent pas des zones anarchiques et ne doivent pas le devenir », souligne le jugement. Besim, qui a également menacé et insulté le requérant, est condamné à 15 mois de prison avec sursis. Son frère et son amie purgent une peine de 12 mois avec sursis. Pour ces jeunes de 30 ans, le verdict équivaut avant tout à une expulsion vers le Kosovo. Un appel a déjà été lancé par la défense.