Selon Innocent sur Netflix, quelle est selon les téléspectateurs la meilleure adaptation de Harlan Coben?

Thomas Desroches (@ThomDsrs) – 3 mai 2021 à 18 h

La minisérie «Innocent», qui a de nouveau atterri sur Netflix, diffuse le roman du même nom de Harlan Coben. Pour cette occasion, la rentabilité des adaptations précédentes allait du pire au meilleur selon les téléspectateurs.

Juste un considérant (2017) – 3.2 / 5 basé sur 126 notes

Harlan Coben décide d’accorder à la première chaîne européenne, TF1, les droits de son roman, publié en 2004, Just One Look. Dans cette mini-série, composée de 6 épisodes, Virginie Ledoyen joue le rôle de la mère d’une famille sans histoire, découvrant le passé mystérieux de son mari après avoir reçu une vieille photo par la poste. L’histoire devient difficile lorsque le père de l’enfant disparaît. Avec beaucoup de succès lors du spectacle Juste un, la considération vient de la performance dramatique de la comédienne, entourée entre autres de Julie Gayet et Thierry Neuvic.

Into the Woods (2020) – 3.5 / 5 basé sur 200 notes

Après intimidation, Into the Woods signe une deuxième adaptation de Harlan Coben en accord avec Netflix. Le sixième épisode vient tout droit de Pologne, avec le roman The Woods, publié par un auteur américain en 2007. L’histoire parle de Pawell, un procureur joué par Grzegorz Damięcki, qui affronte cette nuit alors que quatre jeunes sous sa garde ont disparu quand il était le chef de la colonie. Sa sœur fait partie des victimes. Vingt-cinq ans plus tard, il doit identifier le corps associé à l’affaire et commence à espérer que sa sœur est toujours en vie.

Cela pourrait vous interrésser :   Avec le confinement imposé par le Covid-19, les people sont au chômage

Intimidation (2020) – 3,9 / 5 sur la base de 900 estimations

En 2015, l’écrivain a publié The Stranger, qui deviendra une série sur Netflix cinq ans plus tard. Ce dernier, animé par le britannique Danny Brocklehurst – qui s’est déjà occupé de la série Safe – suit la descente aux enfers d’un père ordinaire. Son destin change lorsqu’un inconnu dans le bar lui montre que sa femme n’est pas ce qu’il croit être. La série, portée par Richard Armitage, s’inspire des recherches d’Harlan Coben, qui a découvert un site sur les fausses grossesses, comme il l’expliquait au Figaro en 2016.

Une chance aussi (2015) – 3,9 / 5 sur la base de 522 notes

Adaptée au roman du même nom, paru en 2003, la mini-série Une chance de trop reste fidèle à l’intrigue originale à la seule différence que le héros masculin du livre devient une femme interprétée par Alexandra Lamy. L’actrice est Alice, une jeune maman qui a tout pour être heureuse jusqu’au jour où elle tombe dans le coma après une attaque à son domicile. Quand elle se réveille, son mari est mort et sa fille Tara a disparu. Puis commence la recherche incessante de cette courageuse mère. Le hit, diffusé sur TF1, la série a reçu deux récompenses au Festival du téléfilm de La Rochelle 2015, dont le prix de la meilleure interprétation féminine pour Alexandra Lamy.

Varna (2018) – 3,9 selon 930 estimations

Safe fait exception à cette liste car la série n’est pas une adaptation, mais une création originale proposée par Harlan Coben lui-même. L’auteur Michael C. Hall, l’éternel Dexter et David, dans le film Six Feet Under plonge dans un monde de chaos qui met fin à son quotidien tranquille. Dans cette mini-série, elle se compose de 8 épisodes, et son casting comprend également la Française Audrey Fleurot avec le rôle de la plus énigmatique.

Cela pourrait vous interrésser :   Koh-Lanta: L'incroyable transformation physique de cette aventurière, avant/après bluffant!

Tell No One (2006) – 3,9 / 5 basé sur 31623 notes

Le deuxième film de Guillaume Canet, Not Just Dis Nobody, est une adaptation du roman Tell No One, paru en 2001. François Cluzet joue le rôle d’Alex, un homme appauvri après le meurtre de sa femme Margot. Huit ans plus tard, alors qu’il tente de reconstruire sa vie, il reçoit un e-mail avec une photo de lui au milieu d’une foule voyant le visage d’une femme disparue. Le vrai succès du thriller au cinéma a rassemblé plus de 3 millions de téléspectateurs. L’acteur a reçu un César pour sa performance en 2007 et Guillaume Canet pour le meilleur réalisateur.

Ven (2016) – 4,1 / 5 selon 685 notes

Comme Safe, The Five est une série originale créée par Harlan Coben. Déjà dans sa première création, l’auteur trouve ses thèmes de prédilection, comme la culpabilité et le doute, dans l’histoire d’une disparition insolite. Tout a commencé en 1995 lorsque Mark, joué par Tom Cullen, a perdu son frère de 5 ans Jesse avec trois amis. Vingt ans plus tard, le choc est encore plus fort que jamais, mais le passé réapparaît lorsque l’ADN d’un jeune disparu est retrouvé sur les lieux du meurtre. Le programme, soutenu par une excellente distribution, est l’une des plus grandes réussites de l’écrivain.