Disney |

Parc aventure Disney California. OBTENIR

Disney allégera les restrictions apparentes sur le personnel des parcs à thème pour permettre à certains des tatouages, coiffures et autres caractéristiques d’être exposés, a annoncé mardi la société. Cela fait partie d’un effort plus large d’intégration et de diversification dans les parcs à thème de l’entreprise pendant des décennies.

«Nous mettons à jour les politiques relatives à l’apparence non seulement pour être pertinentes pour le monde professionnel d’aujourd’hui, mais aussi pour mieux exprimer les cultures et les identités avec lesquelles nos membres travaillent», a écrit mardi le directeur sur un blog de Disney Parks. « À l’avenir, nous pensons que nos employés seront en mesure de fournir un meilleur service aux clients de Disney s’ils ont plus d’opportunités d’expression personnelle. »

Les changements de politique d’apparence font partie d’une série de mesures que Disney a prises ces derniers mois pour faire de ses parcs à thème un classique – Walt Disney World célébrera son 50e anniversaire et Disneyland fêtera son 75e anniversaire l’année dernière. sensibilité culturelle. En juin, Disney a annoncé qu’il remplacerait l’attraction populaire Splash Mountain par un manège lié à la nouvelle princesse et la grenouille, supprimant le thème actuel de Melody du sud. La société a ensuite annoncé en janvier qu’elle examinait l’appel de Jungle Cruise pour supprimer les «portraits négatifs de peuples autochtones», et Walt Disney World a publié la semaine dernière l’une des animatroniques audio les plus controversées de la région. M. D’Amaro a déclaré mardi que la société ajoutait différentes entreprises à sa chaîne d’approvisionnement, ainsi que d’autres initiatives telles que des programmes de mentorat et la collaboration avec différents développeurs de produits.

Le changement de politique d’apparence des membres des acteurs a contraint de nombreux employés des anciens et actuels parcs à thème Disney à faire face au milieu de la pandémie Covid-19. Disney a licencié 32000 employés du département américain des parcs à thème après la fin de la pandémie, et des milliers d’autres ont été licenciés – même si bon nombre de ces membres des acteurs libérés reprennent le travail pendant que Disneyland rouvre ses portes au public. 30 avril.

Article traduit par Forbes USA – Auteur: Alison Durkee