Ils veulent revendiquer les droits du film. Cela pourrait mettre en péril le cinquième film déjà prévu par Disney.

En achetant 20th Century Fox, Disney a mis la main sur la franchise Predator. Commencée en 1987 avec le film de John McTiernan, la série devrait revenir à l’écran avec une cinquième œuvre réalisée par Dan Trachtenberg. Mais ce n’est pas du goût des scénaristes du premier film, qui espèrent retrouver les droits dans les prochaines années.

Selon The Hollywood Reporter, John et Jim Thomas viennent de se lancer dans une bataille juridique avec le cabinet aux grandes oreilles. Les deux frères cherchent à exploiter le dispositif de résiliation de la loi sur le droit d’auteur, « qui permet aux écrivains d’annuler le transfert de droits après un certain temps, généralement après 35 ans d’exploitation », rapporte le média américain. Le 17 avril, donc, les deux créateurs auraient dû logiquement récupérer la franchise. Ils disent avoir envoyé un avis en 2016 et n’avoir reçu aucune objection de Disney depuis près de 5 ans. La plainte, que The Hollywood Reporter a pu obtenir, se lit comme suit: « puis, début janvier 2021, l’avocat de la défense a contacté de manière inattendue l’avocat des plaignants, contestant l’avis de résiliation comme étant prétendument inapproprié. »

Disney sort les armes

Disney sort les armes

En plus de s’opposer à la demande de deux scénaristes, Disney les poursuit à son tour. Le cabinet considère que «les notifications des accusés ne sont pas conformes à ces exigences légales et sont invalides devant la loi». Si la justice se prononce en faveur des frères Thomas, Disney pourrait bien voir ses plans pour la saga en péril. Sur le même sujet : INTERVIEW. Laëtitia (Koh-Lanta) éliminée : « J’ai trouvé l’acte de Lucie cruel ». En plus du cinquième film, la firme prévoit également de lui proposer des aventures sur papier, grâce à Marvel Comics. Pire encore, cela pourrait inciter de nombreux créatifs à revendiquer les droits sur leurs films.

Voir aussi