Le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, a assuré qu’il y aurait des sanctions contre les 12 clubs qui ont tenté de lancer une Super League européenne dissidente plus tôt cette semaine dans le Sunday Mail de dimanche. « Chacun doit subir les conséquences de ce qu’il a fait, et nous ne pouvons pas prétendre que rien ne s’est passé. »

Le leader du football européen sépare les 6 clubs anglais car ils ont été les premiers à s’aligner. « Pour moi, il y a une grande différence entre les clubs anglais et les six autres. Ils se sont retirés les premiers, ils ont admis leur erreur. Il faut une certaine grandeur de caractère pour dire » j’avais tort « . »

Cependant, elles n’éviteront pas forcément toutes les conséquences, mais elles seront moins fortes, bien que Ceferin ait refusé de préciser la portée des sanctions possibles. « Tout le monde sera tenu pour responsable (…) Sera-ce disciplinaire? Sera-ce sur décision du comité exécutif? On verra. Il est trop tôt pour le dire », a-t-il dit.

Publié le Dimanche à 13h19 Modifié le Dimanche à 13h39