Le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, a salué mercredi matin le retrait de 6 clubs anglais des 12 promoteurs d’une Super League privée, promettant de « reconstruire l’unité » du football européen et « avancer ensemble ».

« L’important maintenant est d’aller de l’avant, de reconstruire l’unité dont jouissait le sport auparavant et d’avancer ensemble », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le chef de l’UEFA, qui a contacté les tireurs d’élite mardi matin, les exhortant à « changer d’avis », a répété « qu’il était admirable de reconnaître une erreur et que ces clubs ont commis une grave erreur ».

« Mais ils sont de retour maintenant et je sais qu’ils ont beaucoup à offrir non seulement à nos compétitions, mais aussi à tout le football européen », a-t-il poursuivi.

Les créateurs vont reconsidérer le projet

Les créateurs vont reconsidérer le projet

Parmi les clubs anglais sortis en tête, Manchester City et Chelsea sont en demi-finale de l’actuelle Ligue des champions, et ont été menacés d’être privés cette année de la fin de la compétition. A voir aussi : L’impact des réseaux sociaux dans le football.

Les six autres clubs dissidents, dirigés par le Real Madrid – également demi-finaliste de la C1 – ont annoncé qu’ils «reconsidéreraient les étapes les plus appropriées pour remodeler le projet».

Voir aussi