Le football européen est sur le point de s’effondrer. Douze grands clubs ont déclaré lundi la Super League, une compétition indépendante qui vise à remplacer la Ligue des champions. L’UEFA a promis une réponse.

Ce fut un tremblement de terre sans précédent en près de 70 ans de compétition européenne: après des décennies de troubles qui ont conduit à des divisions, les dirigeants des derniers pays se sont imposés avec le Real Madrid, le FC Barcelone, devant eux, Liverpool ou Manchester United, tous vainqueurs de C1 de plusieurs titres internationaux.

Secoué par l’épidémie de Covid-19, le roi du sport en Europe se tourne vers son avenir, alors que le système actuel du dollar divise les ressources télévisuelles entre C1, compétition et compétition nationale. Des groupes rebelles affirment avoir mis en place une zone de conflit près de la fermeture.

« Douze grands clubs européens ont annoncé avoir conclu un accord pour créer une nouvelle compétition, la » Super League « , qui est régie par les clubs fondateurs. AC Milan, Arsenal, Atlético Madrid, Chelsea FC, FC Barcelone, Inter Milan « La Juventus, Liverpool, Manchester City, Manchester United, le Real Madrid et Tottenham ont tous uni leurs forces en tant que membres fondateurs du club », peut-on lire dans un communiqué envoyé à l’agence de presse AFP et diffusé par les sites Internet de plusieurs organisations impliquées .

A lire aussi: Gary Neville: « C’est un crime contre les fans

JPMorgan sponsorise le projet européen «Super League»

Aleksander Ceferin: « Donnez votre bénédiction à tous les fans de football »

« Ressources supplémentaires »

"Ressources supplémentaires"

La nouvelle compétition, selon ses annonceurs, est vouée à « fournir plus d’équipement pour tout le dollar du football ». « En raison de leur engagement, les membres fondateurs de l’organisation recevront un paiement d’environ 3,5 milliards d’euros (environ 3,8 milliards d’euros) destiné uniquement à investir et à faire face à l’impact de la crise du Covid-19 », ont-ils dit. A voir aussi : F1: Miami aura aussi son Grand Prix dès 2022. Ont même promis des femmes « . Super League « .

Si ce chiffre se confirme, alors il est plus rentable que celui de l’UEFA pour toutes les compétitions de clubs (Ligue des champions, Ligue Europa et Supercoupe d’Europe), qui ont généré 3,2 milliards de dollars. Euros (3,5 milliards de francs) de revenus TV. en 2018-2019, avant qu’une pandémie ne frappe le marché européen des droits sportifs.

A lire sur le même sujet

Saison régulière et playoffs

Saison régulière et playoffs

Selon ses annonceurs, la « Super League » fonctionnera comme un rendez-vous régulier entre 20 équipes, dont quinze (« clubs fondateurs », 12 mentionnés et trois autres). Non vérifié) ils se qualifient automatiquement chaque année et les cinq autres sont sélectionnés «Grâce à un système basé sur leurs performances de la saison précédente». Sur le même sujet : F1 – Bottas n’a pas échangé avec Russell : « J’ai eu un appel lundi matin mais je dormais encore ».

A l’issue de cette première phase qui débutera en août, les qualifications se dérouleront jusqu’en mai pour décerner le prix. Normalement, les matchs se joueront en milieu de semaine, en compétition directe avec les loges réservées à la Ligue des champions, mais pas avec la compétition nationale habituelle le week-end.

Menace d’exclusion

Menace d'exclusion

La FIFA « ne peut pas simplement ignorer l’Union européenne fermée », a déclaré lundi l’instance internationale, appelant toutes les parties à discuter « calmement et de manière constructive » de la question. Lire aussi : Foot : Toutes les infos mercato du 4 mai….

L’UEFA, dans une déclaration signée signée avec d’autres champions nationaux, a averti dimanche que tout club qui ne l’accepterait pas sera exclu des matches nationaux et internationaux, et que ses joueurs ne pourront pas continuer à jouer pour le pays, par exemple au Euros ou à la Coupe du monde. Il faut voir si cette menace est conforme au droit européen de la concurrence, ce qui indique une possibilité de litige.