La Super League, un projet de mort-né en 48 heures? Manchester City a été le premier club à annoncer son retrait du tournoi face aux menaces des autorités du football et à l’indignation du gouvernement et des supporters. Les autres clubs anglais ont pris la même décision quelques heures plus tard.

Ils pensaient impressionner le monde du football en proposant plus de matchs à gros enjeux, et se sont concentrés sur un revenu colossal en obtenant un ticket permanent où les autres équipes n’auraient pas accès au continent … Mais les 12 « mutins », menés par Le Real Madrid et la Juventus ont commencé à soupçonner si haut qu’ils ont disparu de dimanche soir à lundi.

Manchester City est le premier club à annoncer officiellement mardi après-midi qu’il a entamé une procédure de retrait du projet. Chelsea, Liverpool, Arsenal, Tottenham et Manchester United ont finalement emboîté le pas. En Espagne, d’autres informations de presse montrent un retrait de l’étude de l’Atlético Madrid.

Suite à ces annonces, seuls 6 clubs resteraient impliqués dans la Super League: le Real Madrid, le FC Barcelone, l’Atlético Madrid, l’AC Milan, l’Inter Milan et la Juventus.

Un tribunal de Madrid demande à l’UEFA et à la FIFA de prendre des mesures contre la Super League

Gianni Infantino se présente et menace les dissidents

Des supporters anglais manifestent leur colère

Des supporters anglais manifestent leur colère

Des centaines de supporters de différents clubs anglais se sont réunis mardi après-midi près de Stamford Bridge, avant un match de Premier League entre Chelsea et Brighton, pour exprimer leur colère face au projet de Super League européenne, que les Bleus notamment promu. A voir aussi : TV : le programme des matchs de foot ce soir, lundi 03 mai.

Les fans de Chelsea arrêtent la circulation pour protester contre la Super League pic.twitter.com/lkzAnt1wlh

Lire aussi

Le président de l’UEFA « ravi » du retrait de Manchester City

Le président de l'UEFA "ravi" du retrait de Manchester City

Le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, a déclaré mardi après-midi qu’il était « extrêmement heureux » d’abandonner Manchester City en participant à la Super League, un projet qui menace de faire exploser le football européen depuis deux jours. A voir aussi : Foot: le président de l’UEFA veut « rebâtir l’unité » du foot européen.

« Je suis ravi d’accueillir le retour de City dans la famille du football européen », a déclaré le manager. « Comme je l’ai dit à la Conférence de l’UEFA, il faut du courage pour admettre une erreur », a poursuivi Ceferin, qui a échangé des menaces contre les élingues contre un appel à la reddition mardi matin, s’adressant notamment aux six clubs anglais.