Un tribunal de Madrid a en tout cas interdit à l’UEFA et à la FIFA toute mesure contre le lancement de la Super League. Il s’agit de la première victoire juridique de cette compétition de désaccord privé qui a ouvert des conflits dans le football européen.

Dans ce texte, le tribunal de commerce n ° 17 de Madrid déclare avoir « ordonné » à la FIFA et à l’UEFA, jusqu’à ce que l’affaire soit jugée au fond, « de s’abstenir d’adopter toute mesure ou acte (. ..) qui empêche ou cause difficultés, directement ou indirectement, dans la préparation de la Super League de football « .

En outre, ce tribunal note qu’il « interdit » aux deux cas de prendre des « mesures disciplinaires ou des sanctions » contre les clubs, les managers et les joueurs impliqués dans la préparation de la Premier League.

Il leur interdit expressément «d’exclure des clubs et / ou des joueurs (…) de toute compétition internationale ou nationale de clubs».

Il faudra voir comment l’UEFA et la FIFA répondent à cette injonction émise par un seul tribunal espagnol, alors que leurs menaces de mesures de rétorsion concernent l’ensemble de l’Europe.

En anticipation des représailles

En anticipation des représailles

Dans une lettre envoyée dimanche à la FIFA et à l’UEFA, les champions de Super League ont déclaré avoir déjà lancé « une procédure devant les tribunaux compétents, pour s’assurer que la compétition se déroule et se déroule sans obstacle ». L’idée était de saper au préalable la vengeance des deux autorités. Lire aussi : Les classements F1 2021 après le Grand Prix du Portugal.

Voir aussi