Victime du bracelet noir dans le dernier épisode de Koh-Lanta: Les armes secrètes, Laëtitia revient pour Télé Star dans son aventure humainement difficile, mais sportive très satisfaisante.

Télé Star: Comment avez-vous vécu votre aventure dans son ensemble, notamment les conditions de vie difficiles au début pour les jaunes?

Laëtitia: Je définis l’aventure comme un ascenseur émotionnel, mais le début de l’aventure ressemblait plus à des montagnes russes. Je suis capitaine au début, donc c’est un très bon début, je suis content, mais je me dis rapidement que ce ne sera pas un rôle facile à double tranchant. On arrive au camp, Aurélien, c’est le seul qui peut s’en foutre. C’est un enseignant contrairement à moi qui est plutôt une femme pratique. Ça prend beaucoup de place et les aventuriers écoutent Aurélien, donc je me sens exclu. Et c’est là que commence la galère (rires).

Était-ce compliqué d’être mis à l’écart dès le départ?

D’un point de vue humain, c’est compliqué, les circonstances sont terribles. Mais je crois que pour moi l’être humain était pire que les circonstances, parce que les circonstances auxquelles nous sommes préparés, nous savons que nous faisons cette aventure, qu’il va pleuvoir, que nous n’allons pas manger … peut se préparer mentalement, mais les êtres humains, on ne peut pas nécessairement s’y préparer. Je ne m’attendais pas à ce que ce soit si compliqué pour moi, car dans ma vie quotidienne tout se passe très bien. Je suis très gentil, social. J’ai patiemment pris ma douleur et je me suis dit: «J’ai vraiment besoin de me réunir», de voir d’autres personnes, pour que les choses se passent mieux, ce qui est arrivé. C’était la rédemption. Je vais être la vraie Laëtitia, les tests individuels arrivent, je me dis “Ca y est, c’est le moment, je dois gagner” pour aller le plus loin possible et sortir les gens que je voudrais éliminer. Je ne suis pas un stratège, j’ai toujours dit que je votais pour l’affect et le mérite, alors j’ai hâte de gagner des événements pour faire sortir les gens.

Comment expliquez-vous que votre tribu vous a mis de côté à ce stade?

Je ne peux toujours pas vous l’expliquer parce que je ne sais toujours pas ce qu’ils me reprochent. Ils ne l’expliquent pas à la télé, ils ne me l’expliquent pas. Je ne sais pas, peut-être mon apparence, ma tête. Je ne sais toujours pas. Je sais que les quatre s’entendaient très bien, c’était les paires de départ, le noyau dur, alors peut-être qu’ils se sont liés. Je n’ai rien fait de mal, j’ai, j’ai toujours été actif dans le camp pour eux, même si je sentais que je ne les intéressais pas forcément, mais après moi je n’essaierais pas de me rapprocher pour aller le plus loin possible. J’ai patiemment pris mon effort car c’est compliqué, quand on l’ouvre, on sort. Dans la vie de tous les jours, je l’aurais ouvert plus tôt, mais là …

Cela pourrait vous interrésser :   Hoppy People nommée meilleure brasserie de Suisse par...

Quand Miriam a été éliminée, vous lui avez dit que vous étiez frustré parce que vous aviez évolué dans son ombre pendant longtemps. Avec le recul, vos sentiments à son égard sont-ils toujours les mêmes?

Ils ne sont pas allés vers moi et je ne suis pas allé vers eux. Ils se sentaient forts ensemble, donc ce qui était autour ne les intéressait pas. Ils n’ont jamais été dans les situations que nous avons vécues avec Lucie et Elodie, se sentir en danger. Avec le moindre conseil, de dire «je sors ce soir», ils n’en ont jamais fait l’expérience. Myriam, elle n’est pas là depuis un jour, donc ils n’ont jamais forcément essayé de se mettre à notre place. Donc je ne regrette pas mon choix d’éliminer Myriam, non.

Vous vous êtes échappé par la faute de Lucie, avec qui vous sembliez avoir une bonne relation. Comment avez-vous vécu son choix?

Dans l’acte j’ai pensé que c’était cruel parce que je ne m’y attendais pas du tout et je suis un aventurier qui cherche depuis le premier jour depuis le début de l’aventure, j’étais en danger. J’ai enfin trouvé ce collier, je me dis “ça y est, c’est pour moi”, je me vois approcher d’une perche. C’est une lueur d’espoir. Et là, un désastre. Je le cherchais depuis plus longtemps que je ne l’avais autour du cou, je ne pouvais même pas voir à quoi il ressemblait. Cet acte m’a déjà traumatisé. Je vois bientôt que nous sortons car nous sommes deux jaunes. Et ça me faisait mal au cœur que ce soit Lucie. C’est vraiment mon copain de galère, on reste toujours ensemble, et je ne comprends pas. Je prends ça comme un tacle par derrière, je me dis: “Pourquoi me fait-elle ça alors que j’étais toujours là pour elle?” Son explication était qu’elle est tombée amoureuse de Maxine, c’est possible, mais était-ce la bonne méthode, nous verrons plus tard. Mais oui, mon cœur me fait mal parce que je n’abandonne pas souvent mon amitié, et elle était vraiment ma petite amie. De plus, c’est un moment de l’aventure où j’étais vraiment moi-même. Physiquement, j’étais toujours en forme. Je me suis vu m’éloigner, quoi …

Cela pourrait vous interrésser :   Star Wars, The Bad Batch (Disney+) : tout ce qu'il faut savoir sur la série

Dans les derniers jours de l’aventure, vous avez vraiment trouvé votre place dans le jeu, notamment une victoire au test d’immunité. Est-ce que cela rend l’élimination plus frustrante?

Oui, elle a retiré le tapis de dessous moi. Rien ne pouvait m’arriver dans cet épisode. J’avais un collier donc je me sentais encore plus fort. En parlant de sport, je me sentais bien. Humainement, j’ai partagé avec les vins rouges. Il n’y avait plus de noyau dur, plus de «Nous votons tel et tel». Je savais que je voterais sur l’affect. J’ai enfin voulu prendre le contrôle de mon destin, alors oui, j’ai les couilles.

Pensez-vous que vous n’avez pas encore atteint la fin de votre capacité?

Je suis convaincu que j’ai les ressources, à la fois mentalement et physiquement. On ne peut pas savoir où j’aurais fini, il y aurait peut-être eu d’autres stratégies, mais c’est un peu difficile. Je me suis dit que si je devais quitter Koh-Lanta ce serait soit aux ambassadeurs, soit en perdant un événement. Au moins, je ne pouvais blâmer personne. C’est là que je blâme Lucie. D’ailleurs, le fait qu’il ait fallu beaucoup de temps pour intégrer j’ai ramé pendant 20 jours, après c’est de ma faute, je ne peux pas non plus blâmer tout le monde, mais je n’ai pas eu le temps d’apprécier ma sortie.

Vous blâmez Vincent de vous avoir entraîné dans sa chute?

Vincent, c’est lui qui nous a libérés. Je ne peux que lui être reconnaissant. Bien que je ne sois pas nécessairement d’accord avec l’élimination de Shanice car c’est quelqu’un qui m’a protégé et qui était très proche de moi. À propos de l’élimination d’un jaune, oui, mais ce n’était pas seulement Shanice dans le cerveau. Je n’aurais pas voté contre elle, mais il nous rend en fait une faveur. J’avais le même sentiment, mais je pensais tellement que je ne voulais pas sortir que je me suis dit: «Si je fais ça, je sortirai jusqu’à la prochaine fois», je n’ai pas risqué. Il l’a pris. C’est un grand ami, nous nous sommes éclatés sur cet épisode et heureusement. Le bracelet noir est cruel, mais la comédie que nous avons faite en cherchant le collier est celle où j’ai le plus ri sur Koh-Lanta. Et c’est trop drôle lors des événements. Cela se termine bien et mal. Je suis content de sortir comme ça parce que j’ai bien rigolé, mais bien sûr je suis dégoûté d’être parti.

Cela pourrait vous interrésser :   Lola (Koh-Lanta 2020) longtemps complexée avec ses dents cassées : "Rien ne va plus"

Quel est votre meilleur et votre pire souvenir?

Je dirais que c’est quand j’ai obtenu l’immunité. Mon premier mât totémique, et la découverte du collier, mais bon. Mon pire, ce sont les astuces. Ce sentiment de se dire que l’aventure s’arrêtera là. Ou il y a aussi la pluie (rires). Mon pire souvenir, ce sont les nuits sous la pluie et le froid.

Je suis désolé de ne pas avoir risqué de me défendre plus tôt, même si cela signifie sortir. Parce que j’ai attendu 20 jours.

Quelles sont vos relations avec les autres aventuriers aujourd’hui?

Ce que nous voyons à la télévision est la réalité actuelle. Malheureusement Thomas, Mathieu et Myriam n’ont pas joué leur rôle, ils détestent toujours. Je ne sais pas pourquoi ils ne m’ont jamais aimé et je ne sais pas pourquoi ils me détestent encore. Peut-être parce que je suis allé plus loin qu’eux … Ils resteront dans leur haine, mais je ne pense pas que ce soit la meilleure solution dans la vie pour s’accrocher au ressentiment et à la haine des gens. Mais chacun est comme ça.

Parmi les candidats restants, qui aimeriez-vous voir gagner de l’aventure?

Je ne voudrais surtout pas que ce soit Thomas! (rires) Ça aurait été Lucie, mais avec le bracelet noir … Au mérite, le meilleur pour moi c’est Maxine, alors je voterais pour Maxine parce que c’est elle qui fait le mieux pour moi, avec Laure.

Projets similaires à Koh-Lanta?

Quand je suis allé à Koh-Lanta ma femme m’a soutenu mais quand je suis parti, elle n’a pas entendu beaucoup de nouvelles et la vivait très mal. De plus, il y a eu incarcération depuis. Elle était très malheureuse alors j’aimerais partager un spectacle qui nous ressemble plus parce que nous sommes gentils, sociaux, ouverts et aventureux … C’est Beijing Express. J’aimerais partager cela avec elle. Ce ne serait que de la chance. Je jette une bouteille dans la bouteille de la mer! (rire)

Abonnez-vous à la newsletter Telestar.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités