Serial craque cette semaine.

Benabar a jugé les victoires de la musique «parfaitement corrompues», les comparant à une démocratie «où il n’y aurait que des gens de gauche qui voteraient». Le chanteur a également commenté la culture: «vablybviamente nous ne sommes pas essentiels. Si vous ne mangez pas, vous mourez. Si vous n’allez pas à un concert de Benabar, ne mourez pas. Selon « Télérama », vous vivez encore plus longtemps! « 

Après l’élimination du tournoi de Monte-Carlo, le joueur de tennis Benoît Paire a licencié les conditions de jeu imposées par les restrictions sanitaires: «Arriver dans un cimetière comme celui-ci me déprime. Le tennis ne me rend plus heureux. Franchement, je me fiche de ce jeu. J’ai pris 12 000 euros et je suis rentré chez moi, parfait. Les internautes le lynchaient. Le premier à dire la vérité est exécuté.

L’avocat Fabrice Di Vizio fait partie de ces créatures médiatiques inventées par la crise Covid. En 2020, il a défendu les vertus de la chloroquine. En janvier, il ne voulait pas que les vaccins soient mis sur le marché. Bien sûr, il est devenu un conférencier régulier à TPMP, un centre de débat scientifique. Le 13 avril, il a quitté la scène, qualifiant les journalistes de « chimpanzés » et jurant qu’ils ne le reverraient plus jamais. Il est revenu le lendemain. Certains internautes (cruels) affirment que, dans un dîner stupide, cela ferait des merveilles.

Julien Odoul, élu RN, en désaccord avec l’élue LR Florence Portelli, lâche: «Je ne suis pas blonde, moi. Le sexisme le plus décomplexé en discute avec la médiocrité de l’adversaire, pas maudit en argumentant.à moitié nu pour un magazine gay. lui convenait mieux que le débat politique.