Ce samedi 1er mai à 9h, Disney Channel nous emmène à Shanghai avec Ladybug et Chat Noir, sur les traces de la légende Ladydragon. Le créateur Thomas Astruc nous présente cet épisode spécial unique.

Miraculous Shangaï: la légende de Ladydragon

C’est un jour de congé et tout va bien pour Marinette… jusqu’à ce qu’elle découvre qu’Adrien doit aller avec son père à Shanghai, en Chine. Heureusement, c’est ici que vit l’oncle Wang, dont l’anniversaire approche.

Afin de retrouver Adrien et de découvrir ses origines, Marinette a décidé de remettre son cadeau à l’oncle Wang. Mais peu de temps après son arrivée, Marinette a perdu toutes ses affaires, dont son sac, Tikki… et la coccinelle miraculeuse qui lui a permis de devenir une coccinelle! Pour la retrouver, elle allait faire équipe avec Fei, sans se rendre compte que c’était elle qui lui volait ses affaires!

AlloCiné: Parlez-nous du film « Miraculous World: Shanghai, la légende de Ladydragon » et de la nouvelle saison de Miraculous?

Thomas Astruc: Miraculous World: Shanghai, la légende de Ladydragon est un épisode spécial, une sorte de spin-off de la série Miraculous, qui se déroule à Shanghai et nous emmène dans le monde du Kung Fu. Il s’agit du deuxième épisode spécial après celui de New York à être diffusé en septembre 2020 (et actuellement disponible sur Disney +, note de la rédaction).

C’est un jour de congé pour Marinette et elle découvre qu’Adrien doit aller avec son père en Chine, dans la ville de Shanghai. C’est bien, car c’est là que vit l’oncle de Wang. C’est donc une sorte de retour à la maison, dans leur pays d’origine. Il est ensuite allé voir Fei après avoir perdu tous ses biens, y compris la coccinelle miraculeuse qui lui a permis de devenir une coccinelle. Et en fait … c’est Fei qui a volé les choses! L’idée est de faire voyager Marinette et je pense que nous continuerons ce voyage de temps en temps.

Sinon, cette nouvelle saison – la quatrième à commencer en France – est une saison déterminante pour Marinette qui devient la nouvelle Gardienne. Avec plus de responsabilités. Disons que c’est la saison de maturité.

Vous méritez également de nouveaux super-héros et super-méchants et de nouveaux endroits à explorer à Paris. L’idée est de créer une sorte d’univers de super-héros comme celui de Marvel.

Le Kung Fu est au cœur de l’épisode à Shanghai et dans la série: que représentent les arts martiaux pour vous?

J’adore les arts martiaux! Nous essayons de garder la chorégraphie, l’action et les combats. Pour moi, le pencak silat est une valeur importante pour apprendre à se connaître.

C’est aussi un moyen d’apprendre à se contrôler aussi bien dans son corps que dans son esprit. Exploration de nos pensées et émotions qui nous amènent parfois à faire des bêtises … ou, au contraire, de bonnes choses.

Pratiquez-vous les arts martiaux par vous-même?

Houla! Non, je n’ai fait qu’un peu de Kung Fu quand j’étais jeune. Mais néanmoins, j’aime toujours les arts martiaux. J’ai une grande collection de films de Kung Fu. En fait, étudier les films d’arts martiaux nous aide à monter et à organiser la chorégraphie.

Sinon, je me souviens que nous nous sommes inspirés des combats de jeux vidéo de Street Fighter dans un épisode. Mais nous n’essayons pas de copier-coller les scènes de combat que nous voyons dans les films.

Nous adorons créer des combats, principalement parce que nous avons des personnages avec des pouvoirs spéciaux et que les hits sont toujours plus incroyables. Cependant, à Shanghai, je peux mettre toute mon obsession dans les arts martiaux.

En fait, j’y suis allé plusieurs fois. Ce fut une expérience fantastique et enrichissante. Ce faisant, nous sommes devenus riches de la ville et de ses habitants. Espérons que cela semble authentique à l’écran.

La pandémie a-t-elle eu un impact sur la sérialisation?

Nous avons beaucoup écrit avant et cette nouvelle saison a été écrite il y a deux ans. Mais c’est sûr que pendant une bonne année, nous avons travaillé avec des processus de production complètement différents, la plupart du temps à distance. Cela nous ralentit un peu mais nous pouvons continuer la production et terminer notre saison.

Comment expliquez-vous le succès mondial de Miraculous?

C’est une combinaison de plusieurs facteurs. Ce sont les ingrédients utilisés, mais aussi le soin que fait l’équipe de personnes travaillant sur l’émission. Nous essayons toujours de faire attention à ce que nous faisons et nous essayons toujours de nous battre. Il y a beaucoup de travail dans l’écriture de scénario, le storyboard, l’animation et la réalisation.

Un autre univers de super-héros est devenu hyper « sombre » alors que le nôtre est très positif et lumineux. C’est une réflexion très optimiste et cela manque un peu en ce moment avec tout ce que nous traversons. Je pense que les gens ont besoin d’un peu d’oxygène et c’est ce que le monde de Marinette leur a donné.

C’est une vision à la fois pleine d’espoir et exotique sur ce voyage. Et le fait que notre histoire se déroule à Paris fait toujours rêver les fans.

Quels sont les thèmes qui vous tiennent le plus à cœur dans cette série?

Tout d’abord, il s’agit d’une série sur les émotions, ce que nous ressentons et ce qui nous pousse à le faire. Comment gérer ses propres émotions est un sujet important. Nous couvrons d’autres sujets tels que l’écologie ou la responsabilité personnelle et l’engagement à créer un monde meilleur. J’espère que cela donnera envie aux gens de faire bouger les choses et leur redonnera de l’espoir.

Quand j’étais jeune, je lisais des bandes dessinées avec de nombreux messages positifs pour changer le monde. C’est ce que nous essayons de faire avec cet univers. J’espère que cela donnera envie aux gens de faire du bien autour d’eux. J’espère que notre univers leur donnera la force intérieure pour aider à changer le monde, pour un monde meilleur.