Publié le 6 avril 2021 à 11 h 00 Mis à jour le 6 avril 2021 à 16 h 39

Bientôt, Netflix, Disney + et autres Amazon Prime investiront entre 20% et 25% de leur chiffre d’affaires en France dans des films et séries français et européens et montreront au moins 30% de leurs opérations en Europe dans chacun des pays de l’Union. C’est la directive émise sur le service de diffusion audiovisuelle (SMA), qui a été inscrite dans la loi française l’année dernière, et qui aurait dû être publiée dans la loi d’avant l’été, les a édictées.

Ces nouvelles dispositions de base vont conduire les problèmes et déjà, en arrière-plan, les joueurs vont se régaler. Car toutes les plateformes ne respectent pas encore cette obligation, même s’il y a des nuances. Lors de la présentation de ses prochains programmes le 30 mars, Netflix a déclaré qu’il «se rapprochait» et «travaillait sur lui-même», du moins en France. Selon un article «Variety» de décembre dernier, Netflix était en moyenne européenne à plus de 20% à l’automne précédent, Amazon à près de 30%, Disney à moins de 6% et Apple presque. A zéro… Sur le papier, l’équilibre donc il ne fera pas trop chaud pour Amazon et Netflix.