La justice française a ordonné mardi à Closer de payer plus de 100 000 euros (environ 115 000 francs) de dommages et intérêts au prince William et à son épouse Kate. Le magazine French People a publié des photos de la duchesse, seins nus, en 2012.

Le directeur de la rédaction et le directeur de la publication de Closer ont également été condamnés à une amende maximale de 45 000 euros chacun par le tribunal correctionnel de Nanterre (ouest de Paris), dans cette affaire qui a choqué le public.

La duchesse et son mari William, deuxième dans la lignée de succession au trône britannique, ont chacun reçu plus de 50 000 € de dommages et intérêts. Ils ont soutenu un total de 1,5 million d’euros. Tous les prévenus ont été reconnus coupables de violation de la vie privée ou de complicité.

Le couple princier est « satisfait » de cette décision et « l’affaire est désormais close », a déclaré un porte-parole du palais de Kensington dans un communiqué.

Amende « exagérée »

Amende "exagérée"

La décision, notamment sur les dommages et intérêts, « est conforme à la jurisprudence », a commenté l’avocat du magazine People, Me Paul-Albert Iweins, qui a déclaré « être le bienvenu ». Au lieu de cela, il a estimé que l’amende était « exagérée pour une simple question d’ordre privé ». Sur le même sujet : Vêtements, tatouages… Les parcs Disney changent de codes pour leurs employés.

Lors de l’audience début mai, l’avocat avait lu une lettre dans laquelle le prince William dénonçait des faits «particulièrement douloureux car ils nous rappellent le harcèlement à l’origine du décès de (sa) mère».

Le parquet a, de son côté, demandé des amendes « très importantes » contre les deux représentants de Closer – Laurence Pieau, directrice de la rédaction, et Ernesto Mauri, directeur de la publication – et contre deux paparazzi de l’agence parisienne Bestimage, Cyril Moreau, 32 ans. ans et Dominique Jacovides, 59 ans, soupçonné d’avoir pris ces photos.

Ceci pourrait vous intéresser

Au bord de la piscine

Au bord de la piscine

Les deux photographes, qui ont nié toute implication, ont été condamnés chacun à une amende de 10 000 €, dont 5 000 € avec sursis. A voir aussi : Enorme malaise sur TPMP: Cet invité glisse une phrase improbable à Cyril Hanouna. Les quatre prévenus doivent payer conjointement 50 000 euros à chacun des époux.

Des images publiées sur Closer le 14 septembre 2012 montraient Kate et William près de la piscine d’un luxueux domaine du Luberon. La duchesse de Cambridge ne porte qu’un bas de bikini. Une semaine avant Closer, le 7 septembre 2012, le journal régional La Provence avait publié une photo de la duchesse en maillot de bain.

Le directeur de la publication de l’époque, Marc Auburtin, a été condamné à une amende de 1 500 euros avec sursis et la photographe, Valérie Suau, à une amende de 1 000 euros. Ils devront également payer conjointement 3 000 euros de dommages et intérêts au couple princier.