Obsèques du prince Philip : pourquoi le prince George, futur roi, est-il absent ?

Obsèques du prince Philip : pourquoi le prince George, futur roi, est-il absent ?

La famille royale et tous les Britanniques ont fait leurs adieux au prince Philip ce samedi 17 avril. En raison de la crise sanitaire, seules 30 personnes peuvent assister aux funérailles du mari de la reine Elizabeth II, et non 800, comme prévu initialement. Sur le même sujet : La Chronique des Bridgerton : Phoebe Dynevor en couple ? Les internautes pensent avoir trouvé la réponse. Les trois enfants de Kate et William, dont George le futur roi, sont également absents.

Sur le même sujet

Danse synchronisée avec les baleines de la Réunion

Le photographe sous-marin Sébastien Pontoizeau a réussi à photographier un moment de complexité entre un homme et la baleine à bosse. Sur le même sujet : « Un jour de m*rde » : Pascal Obispo évoque la mort de Christophe et prend une grande décision pour lui rendre hommage. L’occasion de se rappeler que l’observation des baleines est une activité dangereuse.

Des coronavirus encore inconnus potentiellement « très dangereux » découverts à Wuhan

Des coronavirus encore inconnus potentiellement « très dangereux » découverts à Wuhan

Cela relancera certainement l’hypothèse de la fuite du coronavirus d’un laboratoire. Une équipe de chercheurs a découvert dans les laboratoires des universités agricoles de Wuhan et Huazhong plusieurs génomes de coronavirus encore inconnus. Un nouveau bêta-coronavirus proche de HKU5 et étroitement lié au MERS-Cov a notamment été retrouvé parmi un ensemble de données sur le coton séquencé par l’Université agricole de Huazhong en 2017. D’autres séquences de clones infectieux liés à HKU4 ainsi que des virus de l’encéphalite japonaise ont été identifiés dans coton séquencé par l’Université en 2018. A voir aussi : Basket – Jeep Élite – Jeep Élite : le résumé du succès du Mans à Orléans en vidéo. Plus critique encore: l’un des nouveaux bêta-coronavirus découverts chez une souris provient directement de l’Institut de virologie de Wuhan, soupçonné d’être à l’origine de l’hypothétique fuite de SRAS-Cov-2. «En utilisant les séquences génétiques découvertes, nous avons pu assembler les génomes complets de deux nouveaux coronavirus», dont l’un est «très similaire» au virus Nipah, préviennent les chercheurs dans une étude pré-publiée sur les dangereux virus serveur arXiv.Six créé. au laboratoire «La découverte de nombreux agents pathogènes humains dangereux dans les laboratoires agricoles successifs suscite des inquiétudes quant aux violations des protocoles de biosécurité», mettent en garde les auteurs, particulièrement préoccupés par des contrôles moins stricts dans les laboratoires agricoles que dans les laboratoires de virologie. On espère que les universités chinoises auront renforcé leurs protocoles depuis l’avènement du SRAS-CoV-2.