11/05/2021

à 9:01.

| par La Rédaction | Crédit photo: Capture d’écran C8

Au détour de la conversation sur le caractère involontaire de l’élection de Francis Mitterrand, sur le plateau TPMP, Steevy Boulay a fait un commentaire à Isabelle Morini-Bosc qui n’a pas du tout passé, ce mardi 11 mai.

“Il est neuneu, lui”

"Il est neuneu, lui"

Le 10 mai est une date historique pour la politique française: il y a quarante ans, François Mitterrand était élu président de la République. La journée a été importante, d’autant plus qu’il a été le premier homme politique tamponné à gauche à atteindre le sommet du pays en France. Ce mardi 11 mai, dans sa chronique sur le plateau de Touche pas à mon poste, Yassine Belattar est revenu sur le sujet à travers une parodie critique de l’ancien chef de l’Etat.

À la fin de la chronique, le comédien a été lancé, avec un direct: «Qui a choisi Mitterrand ici?». «Ils sont trop jeunes ici» pour voter en 1981, a déclaré Cyril Hanouna. Gilles Verdez a cependant levé la main, plutôt fier de choisir. Pourtant, né en août 1964, Gilles Verdez n’avait que seize ans en mai 1981 … Sans penser à cette incohérence, certains regards se sont tournés vers … «Elisabeth». C’est ainsi que Yassine Belattar a appelé Isabelle Morini-Bosc, en toutes circonstances. «C’est aussi ma première voix», a finalement répondu le chroniqueur après avoir corrigé le comédien.

sur le même thème

sur le même thème

Cela pourrait vous interrésser :   Disney Plus : quels sont les séries et les films à voir en avril ?